Photographie

Les prémices...

Je suis un enfant du milieu des années 80 natif de la région Grand Est, très tôt expatrié en Centre-Val de Loire où j'y ai grandi et suivi la majeure partie de mes études avant de m'installer en Ile de France en 2008.

Particulièrement curieux du monde qui m'entoure, j'ai naturellement développé depuis mon enfance un attrait certain pour l'aventure et nourri une réelle passion pour l'Histoire sous toutes ses formes.

Ce fut en 2004, au cours d'une fraiche journée dominicale, que je me suis enfin décidé, après quelques semaines de repérages mais surtout d'une longue période d'hésitation, d'aller visiter près de chez moi une manufacture de textile à l'abandon depuis des décennies.

J'avais lu par pur hasard, en feuilletant un ouvrage sur le passé industriel régional pioché dans la bibliothèque familiale, qu'elle eut en son temps et durant plus de deux cents ans, une place prépondérante dans l'économie de la région.

Ce furent surtout les quelques clichés sépia du début du siècle dernier montrant des ouvriers s'affairer sur d'énormes filatures, chaudières et bains de teintures dans des salles aux dimensions absolument titanesques, qui exercèrent en moi une fascination indéfinissable.

Quelques semaines plus tard, je dilapidais mes quelques économies d'étudiant dans l'achat de mon premier bridge numérique ainsi que dans quelques ouvrages spécialisés et ce, dans la ferme intention de continuer d'immortaliser ce fabuleux patrimoine oublié.

La matière

Qu’ils fassent de la résistance parmi les quartiers émergeants, attendent des jours meilleurs dans l’ombre des centres historiques de nos villes, ou hantent des zones industrielles sur le déclin, les sites dits « abandonnés » ne laissent personne indifférent.


Et pour cause, à la vue de l’une de ces silhouettes décharnées, tout le monde s’est déjà au moins une fois laissé aller à des pensées fugitives quant à ce que ses murs pouvaient bien renfermer.


Authentiques verrues immobilières à abattre pour certain[e]s, ou joyaux à sauvegarder pour d’autres…


Ces lieux, je parcours l’Europe afin de les documenter & leur offrir une postérité photographique. 

Au-delà des barricades de fortune et de la nature reprenant ses droits, c’est tout un outre-monde qui attend le promeneur, l’invitant à suivre un parcours initiatique balisé par les grandes fractures sociales, les drames humains ordinaires et les affres du consumérisme.

 

Château, usine, église, sanatorium, théâtre, prison, école… chaque bâtiment désaffecté a une histoire propre à conter, et tout un pan de patrimoine aussi intime que méconnu à dévoiler...

La technique

La technique de bracketing principalement utilisée ici, consiste à réaliser plusieurs prises de vue d'une même scène en faisant entre autre varier les valeurs d'exposition.

Cette technique offre la possibilité de combiner les zones les plus intéressantes de chaque photo, notamment lorsqu'il est difficile d'obtenir une image satisfaisante avec une seule prise de vue, particulièrement lorsqu'une faible variation d'un paramètre, présente un impact important en non voulu sur l'image.

Cette technique qui n'est en revanche pas infaillible et encore moins une solution miracle, doit obligatoirement impliquer la présence de sujets immobiles ainsi que l'utilisation d'un trépied.

Les clichés sont ensuite compilés informatiquement pour n'en produire qu'un seul, et fera à l'issue l'objet d'un traitement logiciel.

© Toutes les photographies sont sous copyright du propriétaire Art N Facts. Les photos ne doivent pas être utilisées, reproduites ou republiées ailleurs sans autorisation expresse.